Visites de terrain | BioBeeBOX, microméthaniseur sur Bordeaux

Visite organisée dans le cadre du Plan climat Air Énergie territorial, animé par le SYCOTEB

BioBeeBox est une solution containérisée de gestion autonome des biodéchets développé par la société Bee & Co, Bureau d’étude en Énergie et Environnement et Contrôle commande. C’est un procédé de méthanisation à petite échelle. L’équipement visité est expérimental, et installé au MIN de BORDEAUX, sur une aire bétonnée face à un quai de chargement / déchargement de primeurs avec à l’arrière un immeuble. Pas de bruit et pas d’odeur. La société BioBeeBox est une jeune société ingénierie bordelaise qui fait travailler une dizaine de personnes. C’est la présidente et le directeur général qui nous accueillent.

Les déchets qui seront digérés par le micro-méthaniseur sont des fruits et légumes provenant du quai du grossiste d’en face. Le besoin journalier est environ 250kg.

La première étape est la fabrication d’une « soupe »  Du taux d’humidité et de la granulométrie de cette « soupe » va dépendre le fonctionnement du digesteur. Les déchet sont pesés, mis dans un broyeur qui fragmente à environ 8 mm et l’automate y ajoute l’eau nécessaire pour obtenir le bon taux d’humidité. Le rendement en biogaz du digesteur va aussi dépendre de la nature des déchets traités. La pomme de terre a un meilleur résultat que des fraises.

2ème étape, La digestion  La cuve du digesteur d’un volume de 16 m³ est cylindrique. La matière y pénètre de manière programmée, elle y est chauffée à 37° pour que les bactéries fassent leur travail dans les meilleures conditions sans excès ni sans famine. Si les intrants contiennent des déchets carnés une étape d’hygiénisation à 70°C pendant au moins 1 heure est prévue et fonctionnelle.

3ème étape, le circuit du biogaz : Le gaz produit est un mélange de méthane avec de nombreuses impuretés. Le gaz le plus gênant est le H2S ; il sera enlevé dans des cartouches de charbon actif. Une fois épuré, il alimente un brûleur chauffant de l’eau qui sera utilisée pour maintenir la température du digesteur et pour sécher le digestat à la sortie de celui-ci. 70 à 80 % du gaz produit est réutilisé pour faire fonctionner le méthaniseur.

4ème étape, le digestat devient du compost : A la sortie du digesteur, l’eau est séparée pour être stockée et recyclée dans la soupe entrante. La parties solide va être séchée et ensachée. C’est du compost qui sera directement utilisable.

5ème étape, la récupération d’eau : Les déchets traités contiennent plus d’eau que le compost à la sortie. Toute cette eau est récupérée et filtrée. Son utilisation est variée. Arrosage des parterres de fleurs par exemple, utilisation industrielle ou eau distillée.