Visite du méthaniseur de la Cuma des éleveurs à St Pierre d’Eyraud

Dans le cadre de notre animation de Coop’R, démarche d’écologie industrielle en Grand Bergeracois, nous avons organisé une rencontre sur le site du méthaniseur géré par la Cuma des éleveurs du bergeracois.

Une délégation composée du Conseil Régional, du Conseil Départemental, du SMD3, de la Chambre d’Agriculture, de l’Attache rapide, de John Bost et Coop’actions a été accueillie par des élus de la Cuma dont Monsieur Simon, son Président.

La visite et les échanges ont permis de mieux comprendre le fonctionnement de l’installation. C’est un méthaniseur agricole avec une obligation d’apporter au minimum 50% de matières issus directement de l’agriculture (effluent, lisier…). Environ 40T/jours sont nécessaires pour ensuite transformer le gaz produit en électricité via la cogénération avec deux moteurs d’environ 500kW. D’autres matières, comme des huiles de filtration, des tontes, des déchets alimentaires non carnés… viennent compléter les apports.

Le contexte actuel et la concurrence de plus en plus forte, notamment avec des méthaniseurs industriels qui démarchent des producteurs de « déchets/ressources » font émerger une problématique liée à la difficulté de trouver assez de matières nécessaires au méthaniseur. La Cuma nous a confirmé leur politique de non utilisation de cultures dédiées depuis le début, mais cette décision pourrait être réversible si des solutions ne sont pas trouvées.

Une voie positive pourrait être le besoin de la collectivité de trouver des exutoires pour trier à la source les biodéchets, mais aussi les sangs d’abattoirs, ou d’industriels de l’agroalimentaire. Pour cela, il faut mettre en place un hygiénisateur pour chauffer les matières afin d’éviter tout risque sanitaire. la Cuma nous a fait part de sa difficulté à obtenir les autorisations nécessaires.